Journée nationale de la courtoisie au volant

Jeudi 25 mars 2010 : 11ème édition de la Journée Nationale de la Courtoisie sur la route et en ville. L’Association Française de Prévention des Comportements sur la route (AFPC) et d’autres associations appellent à une journée placée sous le signe du respect d’autrui et de la responsabilité des usagers.

Durant cette journée – qui est l’occasion de mettre l’accent sur les règles évidentes de courtoisie au volant mais qui n’est pas une journée exclusive – différentes opérations seront menées par les associations concernées. Au programme donc, des conférences, des distributions de prospectus, différentes publications sur différents supports…

Cette journée regroupe des acteurs de tous bords : villes et collectivités, associations, organismes, référents, experts, spécialistes et professionnels de l’Auto-Ecole, assurances, équipementiers, contrôles techniques, la Journée Nationale de la Courtoisie au volant réunit ainsi tous les partenaires du domaine de la route et de la sécurité routière.

Pour l’AFPC, cette journée – et les valeurs associées – ont un impact positif sur le comportement des usagers depuis plus d’une décennie et contribue à la baisse du taux de mortalité sur les routes françaises : ” Sur le plan national, nous avons constaté avec satisfaction et prenons acte chaque jour, de la diffusion de nos thèmes et expressions dans le discours quotidien des relais d’opinion. Cet enracinement profond de nos valeurs nous confirme que notre approche en matière de sécurité routière est de nature de compléter efficacement le volet répressif mis en œuvre par les pouvoirs publics et d’infléchir durablement les résultats obtenus ces dernières années “.

La Journée nationale de la courtoisie au volant est par ailleurs la bonne occasion de respecter la Charte de Bonne Conduite élaborée par l’AFPC en partenariat avec les acteurs privés et publics du domaine routier :
1. Je garde mon sang-froid en toutes circonstances et ne m’énerve pas au volant ou au guidon, notamment en cas d’encombrements. Je n’oublie pas le danger sur la route.
2. J’accepte le rythme de conduite des autres usagers de la route, hommes, femmes, apprentis conducteurs ou des plus âgés.
3. Je reste concentré(e) sur ma conduite ; je sais que mon attention peut être détournée par l’usage des technologies embarquées (kit téléphonique “mains libres”, radio, lecteur CD et DVD, GPS…).
4. Je respecte en toutes circonstances les emplacements signalés “Handicapés”, Livraisons, Ecole, Sortie de chantier, Arrêt de bus. Je laisse libre les issues de secours ou réservées aux services d’urgence (Pompiers,
SAMU, Hôpitaux,).
5. J’évite de consommer avant de prendre la route, des boissons alcoolisées ou tous produits pouvant diminuer ma capacité à conduire et à maîtriser mon véhicule.
6. Je fais attention et suis prévenant(e) vis-à-vis des usagers les plus exposés au danger ; sur la chaussée : piétons, cyclistes et motocyclistes ; sur les trottoirs : enfants, handicapés, personnes âgées.
7. J’adapte ma conduite sur autoroute ; j’évite de monopoliser la file de gauche et me rabats aussitôt après avoir doublé un véhicule ; je prends en compte les difficultés des véhicules lents ou en voie d’insertion.
8. Je donne la priorité aux piétons aux passages réservés. Je ne stationne pas sur les trottoirs, ni sur les voies cyclables et les passages aménagés.
9. Je ne ‘force’ pas la priorité, à droite ni aux “cédez le passage” et facilite l’insertion aux rétrécissements de chaussée ; j’évite d’entrer dans une intersection encombrée.
10. Enfin, je veille au bon état de mon véhicule, afin de contribuer à une meilleure sécurité sur la route et au respect de l’environnement.

Ce jeudi, c’est donc ” zen attitude ” au volant !

source : www.yahoo.fr, édition du 25 mars 2010

Deja un comentario