Marché de Noël à Strasbourg

Publicada en Publicada en Catherine Botrel, Culture
ALSACE

Le 438ème marché de Noël ouvert à Strasbourg

NOUVELOBS.COM | 29.11.2008 | 17:27

La capitale alsacienne, qui accueille cette année un “village européen” d’artisans, attend deux millions de touristes jusqu’au 31 décembre.

Le marché de Noël de Strasbourg en 2007 (Sipa)

Le marché de Noël de Strasbourg en 2007 (Sipa)

Le traditionnel marché de Noël de Strasbourg s’est ouvert samedi 29 novembre sous un radieux soleil d’hiver dans la capitale alsacienne qui s’est parée pour l’occasion de centaines de sapins, de décorations et d’illuminations en tous genres.
Outre ses traditionnels “bredele” (petits gâteaux secs) et confiseries, le “Christkindelsmaerik” (“marché de l’enfant Jésus” en alsacien) organisé depuis 1570 à Strasbourg, accueille cette année – présidence européenne oblige – un village européen d’artisans originaires d’une quinzaine de pays de l’Union.

60 TGV supplémentaires chaque week-end

Les premiers touristes sont arrivés dès 10h dans la ville auréolée d’odeur de gaufres et de vin chaud. Deux millions de visiteurs sont attendus jusqu’au 31 décembre.
Pour l’occasion, la SNCF a mis en place quelque 60 TGV supplémentaires reliant Paris et Strasbourg durant les quatre week-ends précédant Noël.
La ville est véritablement transformée en ville-marché à grand renfort de chalets puisque 500 d’entre eux, soit deux fois plus qu’en 2007, occupent cette année une dizaine de places du centre-ville balisé de plans géants et fléché pour les touristes, de la gare à la cathédrale.
Sur la place Kléber dominée par le grand sapin, les enfants disposent cette année d’une boîte à lettres pour écrire au Père Noël qui assure répondre avant le 24 décembre.
“Nous avons essayé de redonner un peu de sens à Noël en limitant les stands de nourriture au profit de l’artisanat”, a indiqué à l’AFP Eric Elkouby, adjoint au maire socialiste Roland Ries en charge des foires et des marchés.
Dans un contexte de pouvoir d’achat en berne, celui-ci a également expliqué qu’un effort particulier avait été fait auprès des commerçants pour que “les prix soient le plus possible en adéquation” avec le budget des Strasbourgeois. (Avec AFP)

Deja un comentario

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.