Comment vivre avec les ados?

 

Internet, SMS, jeux vidéo… Leur monde est devenu une insondable galaxie. Maîtres du monde virtuel, ils prétendent tout contrôler. Y compris le danger. Exclus du jeu, parfois à bout de nerfs, les parents cherchent le mode d’emploi…

Il n’en finit pas de repousser sa mèche d’un mouvement de menton, garde les yeux rivés sur son portable quand on lui adresse la parole, réclame 100 euros à sa mère pour “l’affaire du siècle” -un jean Dior- connaît le prix de la vodka au litre, exige un forfait 3G illimité pour Noël et menace de ne plus rentrer au bercail si on l’empêche de “respirer”. Il est adolescent en 2009. Sa version féminine est assez proche, qui ne rate pas une seule des 12 collections annuelles d’H&M, balance ses photos de vacances sur la Toile, s’épanche à longueur de soirée sur sa page perso mais interdit formellement “toute intrusion” dans son intimité.

Entre 12 et 15 ans, 1 ado sur 3 gère quotidiennement son blog et près de la moitié possède un accès à Internet de sa chambre à coucher. Une révolution! Les jeunes consacrent plus de deux heures par jour à leur monde virtuel, recensent, en moyenne, 94 “contacts” dans leur téléphone et 86 “amis” sur les sites communautaires. Leur monde réel est plus redoutable encore! ( …)

Maîtres de l’espace virtuel, les ados se croient les égaux de leurs aînés, “légitimes à imposer leurs règles à des adultes discrédités”, observe le sociologue David Le Breton, à Strasbourg. Leurs “fossiles” ont perdu le contrôle et leur autorité. “Les parents sont déboussolés”, confirme le psychiatre Xavier Pommereau, directeur du Pôle aquitain de l’adolescence.

Comment, en effet, fixer les limites lorsqu’on ne mesure pas soi-même la réalité des dangers? “J’ai l’impression d’avoir un enfant de 3 ans à la maison, confie un père de famille pourtant aguerri. Sauf que celui-là me dépasse d’une tête et s’enferme dans un monde sur lequel je n’ai aucune prise.” A quel âge faut-il autoriser l’accès libre à Internet, la première sortie, l’alcool? Faut-il obliger un ado de 15 ans à dormir quand il écume les nuits blanches? Eteindre son ordinateur sans préavis? Comment contrôler ses sorties? Son langage? Bref, comment accompagner sur le chemin de leur vie d’adulte ces êtres dont tous les codes nous échappent? “J’ai sans arrêt l’impression d’être prise pour une imbécile”, avoue une mère divorcée à bout de nerfs. Les vicissitudes de sa vie amoureuse n’arrangent rien à l’affaire. Partagés entre deux foyers, les enfants du divorce connaissent par-dessus tout le poids du chantage affectif. Parvenus à l’adolescence, beaucoup n’hésitent pas à sortir l’artillerie lourde.

On l’aura compris: les ados du XXIe siècle n’ont plus un espace, mais une galaxie propre, hermétique aux adultes et chaque jour plus complexe.(…)

 

Source : lexpress/ 11-09-09

Deja un comentario