La marée du siècle !!

«Marée du siècle» : des milliers de curieux sur le littoral

Des milliers de pêcheurs, d’observateurs et de curieux ont pu profiter de la première grande marée du siècle. Ce samedi, l’horlogerie des planètes a offert un coefficient inédit de 119, sur une échelle de 20 à 120, au mouvement naturel des mers. 

Samedi 21 mars. La foule s'est pressée aux abords du Mont Saint-Michel (Manche) pour admirer la «marée du siècle».
Samedi 21 mars. La foule s’est pressée aux abords du Mont Saint-Michel (Manche) pour admirer la «marée du siècle». (LP/OLIVIER ARANDEL)

La dernière s’est produite en 1997. La prochaine aura lieu en 2033. C’est peu dire que la grande marée de ce week-end était un événement climatique attendu. Des milliers de curieux se sont pressés samedi sur la corniche de Saint-Malo et des hordes de touristes sont venus au Mont-Saint-Michel voir la marée dite «du siècle» .

Vendredi déjà, plus de 10 000 personnes se trouvaient au Mont Saint-Michel pour admirer ce phénomène naturel qui, tous les dix huit ans, conduit la mer à vivre son va-et-vient habituel avec une amplitude démesurée par l’alignement de la Lune et du Soleil à l’équinoxe de printemps. Malgré le vent et le froid, les remparts étaient noires de monde, en milieu d’après-midi samedi, alors que des groupes entamaient la traversée de la baie, à la faveur de la marée basse.

Dès l’aube, des touristes, venus de tous les coins de France, mais aussi de nombreux étrangers – Japonais, Allemands, Belges notamment – s’étaient élancés sur la passerelle pour admirer le spectacle de la mer envahissant cette baie, à la croisée de la Bretagne et de la Basse-Normandie. Le marnage (écart maximal entre la basse et la pleine mer) a flirté avec les 14 mètres, soit plus que la hauteur d’un immeuble de quatre étages. D’ordinaire, l’amplitude est plutôt de 10 mètres. C’est vers 20 heures que la marée de coefficient 119, sur une échelle de 120, a eu lieu. Le niveau le plus haut jamais atteint. 

Parmi les milliers de personnes présentes ce samedi au pied du mont Saint-Michel, deux ministres, celui des Affaires étrangères, Laurent Fabius, dont le portefeuille comporte la promotion du tourisme, et celui de la Défense, avec leurs compagne et épouse respectives. «Le Mont-Saint-Michel, c’est une chose unique au monde. C’est une merveille tout l’année, mais aujourd’hui c’est une double merveille parce que c’est une île», a-t-il observé au côté de Jean-Yves Le Drian, venu de sa Bretagne voisine. 

«On est le pays du monde qui a le plus de touristes internationaux – 3 millions de visiteurs se pressent au mont Saint-Michel chaque année – et on peut en avoir encore beaucoup plus car on a une diversité de régions où il y a, à chaque fois, des choses magnifiques», a salué Laurent Fabius, parlant du tourisme comme «d’une pépite».

 

leparisien.fr, 21 mars 2015

Deja un comentario