DELF B2

22 Noviembre 2013

Présentation DELF B2

L’utilisateur B2 a acquis un degré d’indépendance qui lui permet d’argumenter pour défendre son opinion, développer son point de vue et négocier. A ce niveau, le candidat fait preuve d’aisance dans le discours social et devient capable de corriger lui-même ses erreurs.

Le Cadre européen commun de référence pour les langues décrit l’utilisateur de niveau B2 comme étant capable d’accomplir les tâches langagières suivantes :

COMPRENDRE

Ecouter

Je peux comprendre des conférences et des discours assez longs et même suivre une argumentation complexe si le sujet m'en est relativement familier. Je peux comprendre la plupart des émissions de télévision sur l'actualité et les informations. Je peux comprendre la plupart des films en langue standard.

Lire

Je peux lire des articles et des rapports sur des questions contemporaines dans lesquels les auteurs adoptent une attitude particulière ou un certain point de vue. Je peux comprendre un texte littéraire contemporain en prose.

PARLER

Prendre part à une conversation

Je peux communiquer avec un degré de spontanéité et d'aisance qui rende possible une interaction normale avec un locuteur natif. Je peux participer activement à une conversation dans des situations familières, présenter et défendre mes opinions.

S’exprimer oralement en continu

Je peux m'exprimer de façon claire et détaillée sur une grande gamme de sujets relatifs à mes centres d'intérêt. Je peux développer un point de vue sur un sujet d’actualité et expliquer les avantages et les inconvénients de différentes possibilités.

ECRIRE

Ecrire

Je peux écrire des textes clairs et détaillés sur une grande gamme de sujets relatifs à mes intérêts. Je peux écrire un essai ou un rapport en transmettant une information ou en exposant des raisons pour ou contre une opinion donnée. Je peux écrire des lettres qui mettent en valeur le sens que j’attribue personnellement aux événements et aux expériences.

 

 

Format de l'examen B2

Nature des épreuves : B2

Durée

Note sur

Compréhension de l’oral
Réponse à des questionnaires de compréhension portant sur deux documents enregistrés : 
–  interview, bulletin d’informations… (une seule écoute) 
–  exposé, conférence, discours, documentaire, émission de radio ou télévisée (deux écoutes).

Durée maximale des documents : 8 mn

0 h 30 environ

/ 25

Compréhension des écrits
Réponse à des questionnaires de compréhension portant sur deux documents écrits : 
–  texte à caractère informatif concernant la France ou l’espace francophone
–  texte argumentatif.
 

1 h

/ 25

Production écrite
Prise de position personnelle argumentée (contribution à un débat, lettre formelle, article critique)

1 h

/ 25

Production orale
Présentation et défense d'un point de vue à partir d'un court document déclencheur.

20 mn
préparation :
30 mn

/ 25

 

Durée totale des épreuves collectives : 2 h 30
Note totale sur 100
Seuil de réussite pour l’obtention du diplôme : 50 /100
Note minimale requise par épreuve : 5 / 25

 

Exemples de sujets DELF B2

Exemple 1 : 
Télécharger la fiche au format .pdf Télécharger les mp3 : 1 – 2


 
 

 

Fiches outils B2

Avant toute chose consultez bien les pages « présentation » «  format » et « exemples d’épreuves » qui vous donneront une idée précise de ce qui vous est demandé à l’examen. Entrainez-vous soit avec un enseignant formé au DELF, soit avec les nombreux manuels FLE sur le DELF mis à disposition dans les bibliothèques ou proposés en librairie.

■ Lisez attentivement les consignes des exercices des épreuves qui se trouvent sur le site et si nécessaire, à l’aide du dictionnaire habituez-vous au vocabulaire utilisé.


 

EPREUVE DE COMPREHENSION DE L’ORAL ET EPREUVE DE COMPREHENSION DES ECRITS

■ La difficulté du niveau B2 réside dans le vocabulaire utilisé dans les documents de compréhension orale et de compréhension écrite (l’épreuve de compréhension écrite comporte deux textes).

En effet, celui-ci est généralement plus complexe que pour le niveau B1. Au niveau B1, le vocabulaire fait toujours partie du domaine quotidien.

Au niveau B2, le vocabulaire devient plus conceptuel.

■ Les types de questions que vous allez rencontrer dans ces épreuves sont les suivants :

Compréhension orale

Compréhension écrite

QCM

QCM

Reformuler des informations

Reformuler des informations

Vrai / faux

Vrai / faux et justification (Il faut recopier la phrase du texte qui vous a permis de choisir VRAI ou FAUX.)

 

Expliquer (une phrase ou le titre du texte, etc.)

 

Il est important d’apprendre à reformuler et expliquer des informations pour réussir à répondre à ces questions. En ce qui concerne les QCM et les questions VRAI/FAUX avec justification, il n’y a pas de difficultés particulières.

■ Il vous est fortement conseillé de vous entraîner à la compréhension orale (TV5 :http://www.tv5.org, RFI : http://www.rfi.fr) et de lire des articles de la presse française (Le Monde, Le Nouvel Observateur, etc.) avant de vous présenter à cet examen. Généralement, cet examen demande une préparation sérieuse dans une école de langue par exemple.


 

EPREUVE DE PRODUCTION ECRITE 

Dans cette épreuve vous aurez à composer un écrit de 240 à 260 mots à partir d'une situation donnée. Voici un exemple de situation:

Les charges qui pèsent sur les étudiants n’ont cessé d’augmenter les années passées, privant certains d’entre eux de la possibilité de faire les études de leur choix. Vous êtes porte-parole d’une association d’étudiants qui défend le droit à la formation pour tous. Vous écrivez au Ministre de l’Education pour l’alerter sur la situation. Vous donnez 2 ou 3 faits précis sur le contexte et vous lui rappelez pourquoi il est important pour un pays d’avoir une jeunesse bien formée. Vous proposez également une ou deux mesures pour améliorer la situation.

■ Avant de commencer à écrire il faut bien lire la situation afin de repérer :

a. Le contexte : « Vous êtes porte-parole d’une association d’étudiants qui défend le droit à la formation pour tous. Vous écrivez au Ministre de l’Education pour l’alerter sur la situation »

b. Le type d'écrit : “Vous écrivez au Ministre de l’Education pour l’alerter sur la situation ». Il s’agira donc d’une lettre officielle pour laquelle il faut connaître les codes de mise en page.

c. Le sujet : « Les charges qui pèsent sur les étudiants n’ont cessé d’augmenter les années passées, privant certains d’entre eux de la possibilité de faire les études de leur choix. »

d. Le plan : « Vous donnez 2 ou 3 faits précis sur le contexte et vous lui rappelez pourquoi il est important pour un pays d’avoir une jeunesse bien formée. Vous proposez également une ou deux mesures pour améliorer la situation. »

Attention car a, b et d ne sont pas toujours précisés dans la situation. Si a et b, ne sont pas précisés, contentez-vous de rédiger un écrit neutre, de type « essai » sur le sujet proposé. Si d n'est pas précisé, créez vous-même un plan personnel dont les parties pourront être : avantages, inconvénients, causes, conséquences, pour, contre, etc.

Il faudra ensuite :

  • Trouver un plan (s'il n'est pas précisé dans la situation) ou suivre le plan indiqué.
  • Chercher des idées personnelles et des exemples.
  • Organiser ces idées grâce à des connecteurs logiques comme : car, donc, et puis, etc.

■ Lorsque votre plan est finalisé, vous pouvez commencer à écrire et pour cela :

  1. Respectez la mise en page du type d’écrit demandé.
  2. Faites une introduction dans laquelle vous présenterez le sujet et le plan.
  3. Expliquez chaque idée à l'écrit dans des paragraphes.
  4. Pensez à une idée générale pour la conclusion. (Pour la situation qui est donnée en exemple cette idée générale pourrait être : Pour terminer, j’aimerais préciser que l’enjeu est de taille puisqu’il en va de l’avenir de l’égalité dans notre pays.)

■ Cette épreuve ressemble beaucoup à celle qui est proposée au niveau B1. La différence réside dans l’étendue du vocabulaire et des connaissances en grammaire demandées. On attendra de vous un niveau de correction syntaxique plus élevé qu’en B1 ainsi que l’utilisation d’un lexique et de connecteurs logiques plus précis. Remarquez aussi que le nombre de mots exigé est beaucoup plus important.

 

EPREUVE DE PRODUCTION ORALE :

Cette épreuve ressemble à la troisième épreuve de production orale du niveau B1

Reportez-vous à la « Fiche outil niveau B1 » disponible sur ce site.

Les techniques (plan, organisation des idées) mises en œuvre pour la réussir sont les mêmes.Simplement, le niveau vous oblige

  • à lire un texte dont le thème sera plus conceptuel;
  • à développer des idées plus précises, plus pertinentes;
  • à donner des explications plus détaillées des informations que vous allez présenter dans votre plan.

Par ailleurs, cette épreuve comporte un débat (qui n’existe pas au niveau B1) et durant lequel vousdevrez réagir aux contre arguments que le jury va opposer aux éléments de votre réflexion.