Un baiser, Robert Doisneau

Je préfère ce baiser à celui du trottoir devant le café. Il est plus gai. Il sent la soupe de légumes.

Deja un comentario