Parlez-nous de vos chers voisins…

Bruyants, malpolis et voyeurs -les voisins ont souvent tous les défauts. Alors que la fête des voisins du 26 mai devrait être une journée de réconciliation, comment vivez-vous avec ceux qui vous entourent? Racontez-nous vos pires et vos meilleures histoires…

“J’aurais dû me douter que ça allait mal se passer lorsque, le lendemain de mon emménagement, mes voisins sont venus sonner pour me demander de marcher en chaussettes chez moi parce que le bruit des pas les dérangeait”, raconte Grégoire, un ingénieur parisien de 29 ans. “On a toujours eu des problèmes avec les habitants de la maison d’à-côté, mais on ne pensait pas que ça irait jusqu’à appeler la police parce que nos poubelles dépassaient de quelques centimètres sur la chaussée”, ajoute Josiane, 52 ans, mère de famille en banlieue parisienne.

Difficile de dormir quand le bébé des voisins pleure...Fred ross lord/ flickr

Difficile de dormir quand le bébé des voisins pleure…

Hostilité déclarée, griefs cachés ou petits agacements quotidiens, les voisins sont souvent la source de nos râleries. Un climat tendu que la fête des voisins du 26 mai voudrait décrisper. Prendre le temps de rencontrer ceux qui vivent sur notre pallier ou la porte d’à-côté. A condition de laisser dehors les mauvais souvenirs et les rancunes…

Et vous, comment se passent vos relations avec votre voisinage? Sont-elles cordiales ou, au contraire, détestables? Racontez nous vos pires et vos meilleures histoires de voisins dans les commentaires!

www.lexpress.fr

le 24 mai 2009


Deja un comentario