Mon coeur, mon amour – Anaïs

Travail réalisé par Elisa Alt  – module 3

PAROLES DE LA CHANSON « Mon Cœur Mon Amour » de Anaïs

Refrain

Mon cœur, mon amour, mon amour, mon cœur x2

Ça dégouline d’amour,
C’est beau mais c’est insupportable.
C’est un pudding bien lourd
De mots doux à chaque phrases :
“Elle est bonne ta quiche, amour”
“Mon cœur, passe moi la salade”
Et ça se fait des mamours,
Se donne la becquée à table.

Ce mélange de sentiments
Aromatisé aux fines herbes
Me fait sourire gentiment
Et finalement me donne la gerbe !

Refrain
Je hais les couples qui me rappellent que je suis seule !
Je déteste les couples, je les hais tout court !
Mon cœur, mon amour, mon amour, mon cœur x2

C’est un épais coulis
Ça me laisse le cul par terre
Autant de mièvrerie
Nappée de crème pâtissière

“Coucou qu’est-ce que tu fais mon cœur ?”
“La même chose qu’y a une demie heure… ”
“J’ t’ai appelé y a cinq minutes mon ange mais ça répondait pas…
Alors je m’ inquiétais

Alors j’ t’ai rappelé… pour la douzième fois de la journée…
En niquant tout mon forfait…
Mais qu’est-ce que tu fais mon adoré ?
Ouais je sais on se voit après…

Bon t ‘embrasse fort mon bébé j’ t’ embrasse fort fort fort

Non c’est toi qui raccroches… Non c’est toi…
Non c’est toi qui raccroches… Non c’est toi…
Non c’est toi qui raccroches… C’est toi … Bon d’accord je te rappelle… ”

Refrain
Je hais les couples qui me rappellent que je suis seule !
Je déteste les couples, je les hais tout court !
Mon cœur, mon amour, mon amour, mon cœur x2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

VOCABULAIRE (http://dictionnaire.tv5.org/ ; http://www.wordreference.com/fres/)

dégouliner (verbe intransitif) – Couler goutte à goutte en laissant des traces. (chorrear, gotear)

lourd(e) (adjectif) – Qui est, en raison du poids, difficile à porter. Difficile à digérer. Qui manque de légèreté, de vivacité. Qui se remue avec peine. Pénible à faire: une lourde besogne. (pesado, fuerte)

 

doux, f. douce (adjectif) – Agréable au goût. Qui n’est pas salé. Qui manque d’assaisonnement. Qui fait sur les sens une impression agréable. Moelleux. Affable, soumis. Bénin. Indulgent. (suave, dulce, templado)

 

mamours (nom masculin pluriel) – Faire des mamours: faire des caresses, des flatteries. (caricias)

 

becquée (nom féminin) – La quantité de nourriture quun oiseau prend avec le bec pour l’apporter à ses petits. (bocado | donner la becquée – dar de comer)

 

gentiment (adverbe) – D’une manière gentille. (tranquilamente, amablemente)

 

donner la gerbe – donner envie de vomir (vomitar) gerbe (nom féminin) – Botte de tiges de céréales coupées et liées. Se dit de tout ce dont la forme évoque une gerbe de blé. (gavilla, haz)

 

haïr (verbe transitif) – Avoir en haine, détester. (odiar)

 

tout court (adverb) – Tout court: sans rien ajouter. (a secas, solamente)

 

épais, f. épaisse (adjectif) – Qui a une certaine épaisseur. Très dense. [sens figuré] Obtus. (grueso, espeso)

 

coulis (nom masculin) – Sauce obtenue en passant au tamis le jus d’une cuisson lente. (jugo, concentrado)

 

autant (adverbe) – Egalement. En même quantité. Au même degré. (tanto)

 

mièvrerie (nom féminin) – Caractère d’un comportement, d’une personne qui manifeste une grâce un

peu maniérée et fade. (remilgo, cursilería)

 

napper (verbe transitif) – Mettre de la sauce, de la crème, sur un mets. (cubrir)

 

niquer – (verbe intransitif)[familier] – Abuser, escroquer. S’unir sexuellement, s’accoupler. (joder, follar)

 

forfait (nom masculin) – Crime énorme. Contrat par lequel on s’engage, moyennant une somme déterminée, à faire un travail. Estimation des revenus ou du chiffre d’affaires faite par l’administration fiscale. Somme que doit payer le propriétaire d’un cheval qui ne participe pas à une course dans laquelle il était engagé. Déclarer forfait: renoncer à participer à une compétition sportive. (crimen, coste por día, tanto alzado)

 

raccrocher (verbe transitif, intransitif) – Accrocher de nouveau. Abandonner, renoncer définitivement. Reposer le combiné du téléphone sur son support et interrompre la communication. (colgar)

Deja un comentario