Avec la télévision 3D, l’écran plat prend du relief

Avec la télévision 3D, l’écran plat prend du relief

Article du lundi 19 avril 2010, www.ouestfrance.com

On connaissait la « haute définition ». Voici l’image en trois dimensions qui, après le cinéma, s’attaque à la télévision. Les premiers postes sont tout juste en vente.

La troisième dimension sur le petit écran, c’est fait ! Les postes de télévision donnant la sensation du relief débarquent en France : Samsung la semaine dernière, Sony et Panasonic dans le courant du mois. Puis Philips et LG, en mai. Des appareils situés dans le haut de gamme avec un surcoût de l’ordre de 300 € par rapport à un modèle classique. Soit entre 1 700 et 2 500 € pour un écran de 46 pouces.

Le système fonctionne avec un petit émetteur intégré à la télévision. Il envoie alternativement et à toute vitesse des images à l’oeil gauche et à l’oeil droit. Pas les mêmes, bien sûr. Le téléspectateur les capte avec une paire de lunettes « actives », sans percevoir d’effet essuie-glace, mais avec l’illusion de la profondeur quand son cerveau les assemble.

Techniquement, le système est au point, même si on n’en connaît pas les effets sur la santé, en cas d’usage prolongé. Pour le contenu, il faudra patienter. Que l’on soit câblé, branché sur la TNT, Internet ou le bon vieux réseau hertzien, mieux vaut ne pas compter sur la diffusion de programmes 3D avant sans doute deux ans. En France, seuls Orange (grâce à la fibre optique) et Canal Plus sont sur les rangs. La chaîne cryptée annonce des émissions pour la fin de l’année.

Trop tôt pour la Coupe du monde

Avec la prochaine coupe du monde de football, l’occasion était belle de se faire plaisir avec la 3D. Mais elle arrive trop tôt (lire ci-dessous). Et même si le Japonais Sony a signé un accord l’autorisant à filmer 25 matchs, peu de gens en verront les images.

Pourquoi acheter un poste 3D, alors ? Par précaution. Parce que les programmes vont bien finir par venir, vont se dire une partie des 8 millions de Français qui changeront de téléviseur en 2010. Et aussi parce qu’avec les nouveaux téléviseurs, on pourra regarder des films en trois dimensions avec les lecteurs DVD BluRay 3D. Et même se passer ses bons vieux DVD « 2D » qui prendront comme par magie un « effet 3D ». Les spécialistes parlent en souriant de « 2.5D ».

Samsung et Panasonic annoncent ces lecteurs DVD 3D dès avril, autour de 350 €. Quant à Sony, outre sa propre gamme de platines, il promet que tous les heureux propriétaires de la console de jeu Play Station 3 pourront gratuitement l’adapter sur Internet (on dit « upgrader »). Il y en a deux millions en circulation en France, ce qui devrait dynamiser le marché.

Pour quel résultat ? Sur une Sony Bravia relié à une PS3 « upgradée » et chargée avec un BluRay 3D, il est ébouriffant. Un ours blanc en plongée, et c’est l’Arctique qui vous frôle. U2 en concert, vous avez Bono qui vous chante dans l’oreille et, pour un peu, vous prendrait par le bras. Mais c’est sans doute le sport qui décroche le pompon. Le foot avec l’effet de profondeur, c’est mieux qu’au stade pour le spectacle. Un handicap, toutefois. Et de taille : les lunettes. Les « actives » sont lourdes, chères (une centaine d’euros la paire), mais malheureusement indispensables. Bref, pour le moment un redoutable tue l’amour.

Marc MAHUZIER.

Deja un comentario